De la forêt tropicale dans nos barbecues – Le nouveau rapport du WWF

De la forêt tropicale dans nos barbecues – Le nouveau rapport du WWF

Jeudi 5 juillet 2018 — Entre des importations africaines et ukrainiennes, une loi européenne incomplète et un manque de transparence de certaines marques, la filière du charbon de bois a de quoi susciter de nombreuses questions. Enquête sur ce produit issu de forêts, très prisé par temps ensoleillé.

Bruxelles, le 05 juillet 2018 - Le WWF-Belgique a fait analyser le contenu des sacs de charbon de bois achetés dans les grandes surfaces et magasins de bricolage en Belgique. Les résultats publiés dans un nouveau rapport intitulé « De la forêt tropicale dans nos barbecues » donnent à réfléchir : sur 18 sacs analysés, 9 contenaient uniquement ou en partie du bois d’origine tropicale, sans aucune indication d’origine, ni de certification de gestion légale et durable des forêts.

Nos analyses ont révélé du charbon de bois d'origine tropicale, sans indication d'origine ni de certification, dans la moitié des sacs achetés dans les supermarchés et magasins de bricolage en Belgique. Ce charbon de bois provient de pays où les forêts disparaissent à grande vitesse et où les lois sont peu respectées, notamment du Nigeria. Il y a donc des risques que le charbon de bois qui se retrouve dans nos barbecues soit lié à la destruction illégale des forêts tropicales naturelles.

 

Nigeria et Ukraine

Les résultats de nos analyses reflètent les données d’importations selon lesquelles 51 % du charbon de bois importé par la Belgique provient du Nigeria[1], le pays avec le plus haut taux de déforestation annuel au monde, et le plus grand exportateur de charbon de bois tropical vers l’Union européenne. Le charbon de bois provenant de forêts tempérées sans vérification d’origine ni de mode de production n’est pas exempt de tout risque non plus. En effet, 16 % du charbon de bois importé par la Belgique provient d’Ukraine[2], un autre pays où les forêts sont en danger à cause de l’abattage illégal.

Béatrice Wedeux, Chargée des politiques Forêts du WWF-Belgique : « Les supermarchés et magasins de bricolage montrent peu de transparence sur l’origine douteuse de leur charbon de bois. L’inclusion du charbon de bois dans le Règlement Bois de l’Union européenne est une opportunité à ne pas manquer afin de rompre tout lien entre la destruction illégale des forêts naturelles et le charbon de bois dans nos barbecues. »

 

Nécessité d’élargir le champ d’application du Règlement Bois de l’UE

Bien qu’il soit produit dans des pays où les risques d’illégalité sont élevés à cause d’une mauvaise application des lois et de la corruption, le charbon de bois n’est pas inclus dans le Règlement Bois de l’UE qui interdit que du bois illégal soit placé sur le marché européen. Le champ d’application de ce Règlement est actuellement en révision. Il est important que tous les produits en bois soient inclus pour lutter efficacement contre le commerce de bois de sources illégales. Le gouvernement belge doit continuer à soutenir cette position activement. 

Pour éviter d’acheter du charbon de bois potentiellement lié à la déforestation et à la dégradation de forêts, les entreprises comme les consommateurs devraient privilégier des produits certifiés venant de sources responsables. En outre, les détaillants devraient montrer davantage de transparence et d’engagement pour un approvisionnement responsable.

 

Faits et chiffres importants 

  • La production de charbon de bois est une des causes majeures de la destruction des forêts dans certaines régions tropicales notamment dans le Bassin du Congo, l’Afrique de l’Ouest et dans le Chaco au Paraguay. Au Nigeria, la production de charbon de bois contribue à 25% de la déforestation.
  • La moitié des sacs de charbon de bois analysés contenaient du bois tropical, sans certification ni déclaration d’origine. 
  • 51 % des importations en charbon de bois de la Belgique proviennent du Nigeria et 16% de l’Ukraine, deux pays où les forêts sont en danger. 
  • 5 % : Le Nigeria a le taux de déforestation annuel le plus élevé au monde. Entre 2010-2015, le pays a perdu un quart de ses forêts naturelles.
  • 67 % des produits en bois (par valeur), dont le charbon de bois, ne sont pas inclus dans le Règlement Bois de l’UE. 

 

Notes aux rédactions :

  • Les analyses ont été réalisées par le laboratoire de Biologie du Bois au Musée royal de l'Afrique centrale à Tervuren en Belgique. Les espèces de bois tempéré ont été identifiées jusqu’au genre. Hormis quelques exceptions, les espèces d’origine tropicale n’ont pas été identifiées. Les analyses se sont uniquement portées sur le charbon de bois et non sur les briquettes de charbon de bois.
  • Le WWF est une des plus grandes organisations internationales pour la conservation de la nature et une des plus expérimentées. Il est actif dans plus de 100 pays et compte plus de 5 millions de sympathisants dans le monde. Le but du WWF est de léguer aux générations futures une planète vivante. Le WWF œuvre pour la conservation des espèces sauvages et de leurs habitats naturels : forêts, zones humides et océans. Le WWF contribue également à trouver des solutions aux pollutions, aux gaspillages des ressources naturelles et au réchauffement climatique.
  • Soutenez le travail du WWF et surfez sur www.wwf.be .

 

 

FIN

 

[1] Données issues de la banque de données UNComtrade

[2] Idem