Grande victoire pour la nature en Europe : Après une immense campagne dans toute l’Europe, les lois de protection de la nature sont sauvées !

Mercredi 7 décembre 2016 — La Commission européenne a confirmé aujourd’hui que les lois de protection de la nature européennes seront maintenues, après une campagne de deux ans de plus de 200 ONGs, dont le WWF, Natagora et Natuurpunt. Maintenant, ces lois doivent être pleinement implémentées, disent les ONGs.

La Commission européenne a confirmé aujourd’hui que les lois de protection de la nature européennes seront maintenues, après une campagne de deux ans de plus de 200 ONGs, dont le WWF, Natagora et Natuurpunt. Maintenant, ces lois doivent être pleinement implémentées, disent les ONGs.

 

Après deux ans d’incertitude, le Président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et ses Commissaires ont aujourd’hui annoncé que les lois de protection de la nature – les Directives “Oiseaux” et “Habitats” – vont être maintenues. La Commission a aussi annoncé qu’elle allait développer un plan d’action pour renforcer l’implémentation des Directives dans les Etats membres et au niveau régional.  

C’est une victoire pour le demi-million d’Européens qui ont exprimé l’année passée à la Commission leur attachement à ces lois, lors de la campagne #NatureAlert menée dans toute l’Europe. Une telle mobilisation citoyenne lors d’une consultation européenne n’avait encore jamais été observée. Sous l’impulsion du WWF, de Natagora et de Natuurpunt qui ont mené cette campagne ensemble en Belgique, les Belges sont les Européens qui s’étaient le plus mobilisés en faveur de la nature.

Les Directives “Oiseaux” et “Habitats” sont en effet essentielles pour la protection de la nature en Europe. Le réseau Natura 2000, encadré par ces Directives, protège plus de 1400 espèces menacées et un million de km² d’habitats naturels dans toute l’Europe. Ces lois ont été vivement défendues par le grand public mais aussi des scientifiques, des entreprises, le Parlement européen et les gouvernements nationaux, dont la Belgique, tant au niveau fédéral que régional.

Les ONGs environnementales se réjouissent de la décision de la Commission, tout en insistant sur le fait que ce qui compte à présent, c’est la mise en place pleine et efficace de ces lois. La Commission doit venir avec des propositions fortes pour assurer cette mise en place et pour stopper le déclin de la nature sur notre continent, en agissant en particulier au niveau de l’agriculture intensive, cause principale de perte de biodiversité.

Philippe Funcken, directeur général de Natagora : « A l’heure actuelle, la situation continue à empirer. Depuis le milieu du XXème siècle, la Wallonie compte 50% d’hirondelles en moins, 70% de chauves-souris en moins, 50% de mares en moins. L’agriculture continue à s’intensifier, en détruisant les habitats sensibles, en lessivant les sols et en banalisant à l’extrême les écosystèmes. 88% des moineaux friquets, espèce typique des milieux agricoles traditionnels ont disparus depuis 1975 ! Certains signes sont encourageants, comme le nombre croissant d'agriculteurs bio en Wallonie, ou l'adoption récente de l’ensemble des arrêtés de désignation des sites Natura 2000. Mais les efforts sont encore très nettement insuffisants pour pouvoir réellement enrayer le déclin global de la biodiversité. »

Antoine Lebrun, directeur du WWF-Belgique : « C’est un moment important pour la conservation de la nature en Europe et nous devons le célébrer comme il se doit. Maintenant, les pays de l’Union européenne, y compris la Belgique, doivent se mobiliser beaucoup plus pour stopper la dégradation de la nature sauvage, qui est un trésor que nous devons préserver et qui nous est extrêmement utile. Une de nos priorités est que le réseau Natura 2000 soit implémenté et financé pleinement dans tout notre pays, au bénéfice de nos espèces emblématiques et de tous les Belges. »

 

Plus d’information

La campagne #NatureAlert a été lancée en réponse au projet de révision des Directives “Oiseaux” et “Habitats” de la Commission européenne. En 2014, Jean-Claude Juncker a demandé au Commissaire en charge de l’Environnement, Karmenu Vella, d’effectuer « une évaluation des Directives “Oiseaux” et “Habitats” et d’évaluer la nécessité de les fusionner pour moderniser cette législation ». Un mouvement sans précédent s’est ensuite créé ; plus de 200 ONGs dans toute l’Europe ont uni leurs forces pour s’assurer que les Directives soient maintenues et mieux implémentées, et non pas ‘modernisées’. En 2015, plus de 520000 citoyens européens – un record – ont participé à la consultation publique de la Commission européenne sur le sujet, et plus de 94% des répondants étaient en faveur des Directives.

Plus d’information sur la campagne #NatureAlert: http://www.naturealert.eu

Natura 2000 : 27000 sites et plus de 1400 espèces protégées ; couvre 18% des terres européennes et 6% des mers = plus grand réseau de zones naturelles protégées au monde

Belgique : 12% du territoire est couvert par Natura 2000 (13% Wallonie, 12% Flandre, 14% Région bruxelloise).

  • Wallonie : Les 240 sites Natura 2000 ont fait l’objet d’un arrêté de désignation, leur protection effective entrera en vigueur au 1/1/2018 mais ils bénéficient déjà d’une protection générale, d’un plan de gestion et d’un financement adéquat.
  • Flandre : 62 sites Natura 2000 sont désignés mais aucun ne bénéficie d’un plan de gestion officiel
  • Bruxelles : 3 sites Natura 2000, 1 seul fait l’objet d’un arrêté de désignation

 

 

Published with Prezly