Jour du dépassement européen: le 10 mai, si tout le monde vivait comme un Européen, le « budget naturel » de la Terre serait épuisé

Jour du dépassement européen: le 10 mai, si tout le monde vivait comme un Européen, le « budget naturel » de la Terre serait épuisé

BRUXELLES, 9 mai 2019- Ce 10 mai est la date à laquelle l’Humanité aurait épuisé les ressources naturelles que la Terre peut produire en une année, si tout le monde avait le même train de vie qu’un Européen moyen. Autrement dit, l’Humanité vivrait à crédit de la Terre dès ce 10 mai et nous aurions besoin de 2,8 planètes pour répondre à nos besoins selon le nouveau rapport du WWF et Global Footprint Network. La Belgique figure parmi les cancres de la classe européenne. Des solutions existent pour repousser cette date mais il faut agir vite.

L’Union Européenne accapare 20% des ressources de la Terre alors qu’elle ne représente que 7% de la population mondiale. Les émissions de CO2 constituent 60% de l’empreinte de l’Union Européenne. 34% viennent des forêts, cultures et élevages agricoles. Notre mode de vie a des conséquences sur la déforestation, la perte de biodiversité, la diminution des stocks de poissons, la pénurie d’eau, l’érosion des sols, la pollution de l’air et le changement climatique. Cela entraine des événements climatiques extrême comme les sécheresses, inondations et feux de forêts

Une empreinte différente selon les pays

L’empreinte écologique varie énormément selon les pays. Le Luxembourg est le premier pays à atteindre le jour du dépassement (16 février) devant l’Estonie (26 mars) et le Danemark (29 mars). La Belgique figure aussi parmi les mauvais élèves (6 avril). Les derniers pays de l’Union Européenne à atteindre le jour du dépassement sont la Hongrie (14 juin), la Bulgarie (22 juin) et la Roumanie (12 juillet), Au niveau mondial, la Chine, les Etats-Unis, l’Inde, la Russie et le Brésil ont les empreintes les plus importantes. Si l’Union Européenne était un pays, elle prendrait la 3e place mondiale.

Poursuivre sur cette voie n’est pas une option. Cela a un coût intolérable pour la biodiversité, comme le dernier rapport de l’IPBES sur l’état de la biodiversité l’a montré cette semaine (un million d’espèces animales et végétales en danger d’extinction dans les années à venir), mais également pour notre santé et notre économie. Les épisodes climatiques extrêmes ont coûté 450 millions d’euros à l’économie européenne depuis 1980. La pollution de l’air engendre 430.000 décès prématurés par an en Europe.

 

Jessica Nibelle, porte-parole du WWF Belgique L’économie européenne et belge d’aujourd’hui utilise les ressources de l’avenir. C’est risqué pour la prospérité de la Belgique et de l’Europe. Comme nous le faisons pour les finances, nous avons aussi besoin d'une comptabilité de nos ressources naturelles. Nous devons faire la balance entre la nature dont nous disposons et celle que nous utilisons. Nous avons le choix et épuiser les ressources de notre avenir ne peut qu’engendrer des problèmes. Les élections belges et européennes du 26 mai nous donnent l’occasion de prendre un autre virage pour tendre vers une prospérité durable. Il y a pour nous quatre domaines d’action fondamentaux: agir pour le climat, mettre fin au commerce illégal du bois et des espèces sauvages, soutenir une agriculture saine pour la nature et les hommes et donner plus de place à la nature. Nous attendons des actions fortes et décisives de la part des prochaines autorités belges et européennes."

En octobre 2018, le WWF a lancé un appel à l’action aux leaders de l’Union Européenne pour un Pacte Européen de Durabilité. Celui-ci reprend des objectifs et actions à entreprendre durant les cinq prochaines années en matière de changement climatique, de protection de la nature et de développement durable. Le WWF appelle le Parlement Européen, la Commission Européen et le Conseil de l’Europe à approuver ce Pacte au lendemain des élections européennes. Cela permettrait à l’Union Européenne de réduire considérablement son empreinte écologique, de respecter ses engagements internationaux (Accord de Paris et objectifs de développement durable de l’ONU) et de protéger la stabilité, la sécurité et la prospérité de l’Europe.

 

Note à la rédaction  

WWF

  • Les élections législatives, régionales et européennes de mai 2019 détermineront l'orientation de nos gouvernements pour les cinq prochaines années. Ce triple scrutin est une étape essentielle de la réforme de notre société. Le WWF veut utiliser la campagne électorale pour inscrire la biodiversité et le climat à l'agenda politique de tous les partis. Pour aider nos futurs gouvernements, nous avons identifié quatre actions politiques concrètes: mesures pour le climat, mettre fin au commerce illégal de bois et de la faune sauvage, soutenir une agriculture saine pour les personnes et la nature et donner plus d'espace à la nature. Pour tout savoir sur la campagne sur https://www.wwf.be/fr/campagnes/elections2019/ 
  • Retrouvez notre communiqué de presse : https://www.wwf.be/fr/press/ 
  • Le WWF est l’une des organisations indépendantes les plus importantes et les plus expérimentées du monde en matière de protection de la nature. Elle est active dans plus de 100 pays et compte plus de 5 millions de sympathisants. Le but du WWF est de laisser une planète viable aux générations qui nous succèdent. Le WWF s’engage pour la conservation des espèces et de leurs habitats : forêts, zones humides et océans. Le WWF contribue également à apporter des solutions à la pollution, au gaspillage des ressources naturelles et au changement climatique.  
  • Soutenez le travail du WWF et visiter notre site https://www.wwf.be.   

 

GLOBAL FOOTRINT NETWORK

Global Footprint Network est un organisme de recherche s a research organization qui évalue comment le monde gère ses ressources naturelles et réagit au changement climatique. Depuis 2003, Global Footprint Network a collaboré avec plus de 50 pays, 30 villes et 70 partenaires mondiaux dans le but de fournir des informations scientifiques qui ont conduit à des décisions politiques et d'investissement à fort impact. Ensemble, nous créons un avenir où nous pouvons tous prospérer dans les limites écologiques de notre planète.

https://www.footprintnetwork.org/

 

 

Contactez-nous
Jessica Nibelle WWF
Jessica Nibelle WWF
A propos de WWF-Belgium

WWF-Belgium
Bd Emile Jacqmainlaan 90
1000 Brussel / Bruxelles