Le WWF déplore la procrastination de la ministre Marghem

Le WWF déplore la procrastination de la ministre Marghem

Mercredi 22 novembre 2017 — La ministre fédérale Marghem fait preuve de procrastination selon ce qu’affirme le WWF dans une lettre ouverte à la ministre, publiée aujourd'hui dans La Libre Belgique et De Morgen. Un constat interpellant, au moment même où la ministre présente sa déclaration de politique au Parlement.

Bruxelles, le 22 novembre - La ministre fédérale Marghem fait preuve de procrastination selon ce qu’affirme le WWF dans une lettre ouverte à la ministre, publiée aujourd'hui dans La Libre Belgique et De Morgen. Un constat interpellant, au moment même où la ministre présente sa déclaration de politique au Parlement.

Dans sa lettre ouverte, le WWF examine trois domaines politiques qui sont tous sous l'autorité de la ministre Marghem, à savoir le changement climatique, le commerce illégal du bois et le commerce illégal d'espèces animales et végétales menacées. Pour chacun de ces domaines, la Belgique a pris des engagements importants en adhérant à divers traités internationaux : l'Accord de Paris sur le climat, le Règlement de l’Union européenne sur le bois (RBUE) et la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES).

En ce qui concerne le Règlement européen sur le bois, l'Europe a lancé une procédure d'infraction à l'encontre de notre pays, qui, depuis l'entrée en vigueur de la législation il y a quatre ans, n'a procédé qu'à cinq contrôles par an, et n'a émis aucune sanction. Et ce alors que le port d'Anvers est l'un des plus grands ports d'importation en Europe pour le bois tropical et d’autres types de bois. Nous ne faisons pas beaucoup mieux dans la lutte contre le commerce illégal d'espèces animales et végétales menacées. Cela va de mal en pis puisque le Service environnement de la Police fédérale n'a même plus la capacité de travailler sur cette problématique. En termes de politique climatique, la position de la Belgique s’avère également très décevante. Du nouveau Plan national Climat et Énergie, promis pour la fin de l’année, rien n’est encore écrit, ceci alors que l’Europe se dirige déjà vers un affaissement des ambitions et une révision à la baisse des objectifs.

Texte intégral : Retrouvez la lettre ouverte du WWF à la ministre Marghem sur notre site Internet.

 

Plus d’informations

Koen Stuyck | Attaché de Presse & Porte-parole | WWF-Belgique | koen.stuyck@wwf.be | 02 340 09 67 – 0499 70 86 41

 

Note à la rédaction :

  • Vous retrouverez nos communiqués de presse et nos rapports sur http://www.wwf.be/presse
  • Le WWF est une des organisations de conservation de la nature indépendantes les plus importantes et les plus expérimentées au monde. Actif dans plus de 100 pays, il compte plus de 5 millions de sympathisants dans le monde. Le but du WWF est de transmettre une planète vivante aux générations qui nous suivront. Le WWF s’investit pour la conservation des espèces et de leur habitat : forêts, zones humides et océans. Le WWF contribue aussi à la recherche de solutions contre la pollution, l’épuisement des ressources naturelles et le changement climatique.
  • Soutenez l’action du WWF et surfez sur www.wwf.be.

 

FIN