Le WWF salue le Plan Loup wallon

Le WWF salue le Plan Loup wallon

Le WWF applaudit le Plan Loup présenté ce matin en Wallonie et qui vise à une bonne cohabitation entre l’espèce et les activités humaines. Les expériences relatives au retour du loup dans les autres pays européens nous apprennent que pour une cohabitation réussie, il faut une politique proactive, basée sur la science et largement soutenue par les autorités et l’ensemble des parties prenantes. Le WWF soutient pleinement les mesures annoncées dans le Plan Loup wallon et espère que des ressources humaines et financières seront rapidement libérées afin de garantir son application.  

Le WWF applaudit le Plan Loup présenté ce matin en Wallonie et qui vise à une bonne cohabitation entre l’espèce et les activités humaines. Les expériences relatives au retour du loup dans les autres pays européens nous apprennent que pour une cohabitation réussie, il faut une politique proactive, basée sur la science et largement soutenue par les autorités et l’ensemble des parties prenantes. Le WWF soutient pleinement les mesures annoncées dans le Plan Loup wallon et espère que des ressources humaines et financières seront rapidement libérées afin de garantir son application.  

Actions de communication et aides aux éleveurs  

Le loup ne laisse personne indifférent. Il fait partie intégrante de notre culture mais l’image que l’on a de lui n’est pas toujours exacte. La présence de ce grand prédateur est importante pour les écosystèmes. Sa vie en meute au sein d’un très grand territoire (150 à 300 km2) et sa capacité de déplacement très élevée (un loup à la recherche d’un territoire peut parcourir des centaines de kilomètres) ne permettent pas une “surpopulation” de l’espèce. La clé d’une cohabitation réussie entre l’homme et l’animal réside dans la communication et les actions de terrain. C’est ce que propose le Plan Loup à travers des actions de sensibilisation envers les citoyens, combinées à des actions de terrain. Le loup se nourrit principalement de proies sauvages : sangliers, biches, chevreuils,...mais il peut aussi attaquer certains animaux d’élevage comme des moutons. Ces déprédations ont un coût économique et psychologique pour l’éleveur. Il est donc nécessaire de les éviter. Le WWF appuie les aides annoncées dans le Plan Loup wallon pour l’installation de clôtures.  

Le WWF à l’action 

Pour protéger le loup et minimiser les conflits avec les activités humaines, le WWF, Natagora et  Natuurpunt ont créé « la Wolf Fencing Team Belgium ». Ce groupe de volontaires se rend sur le terrain pour aider les éleveurs à adapter leurs clôtures, parfois longues de plusieurs centaines de mètres. Grâce à ce nouveau Plan, nous allons aussi mettre en place avec d’autres acteurs, des actions de communication pour que chacun puisse en apprendre plus sur cette espèce emblématique. 

Un Plan Loup ambitieux mais avec quels moyens ?  

Le WWF soutient pleinement les mesures annoncées dans le Plan Loup wallon. Celles-ci devraient permettre une meilleure protection du loup en Belgique ainsi qu’une coexistence harmonieuse entre l’homme et l’animal. Toutefois, le Plan ne précise pas le budget ni ressources humaines nécessaires pour mettre ces actions en œuvre. Le WWF espère donc que de véritables moyens seront alloués à ce Plan.  

 

Contactez-nous
A propos de WWF-Belgium

WWF-Belgium
Bd Emile Jacqmainlaan 90
1000 Brussel / Bruxelles