Les animaux adeptes de la "distanciation sociale"

Les animaux adeptes de la "distanciation sociale"

L’humain est un être social : nous avons beaucoup d’interactions - que ce soit au travail, dans nos activités récréatives ou à la maison. Plus que jamais, la crise du Coronavirus nous oblige à passer du temps seul.e. Dans la nature, l’auto-isolement n’est pas un concept nouveau. De nombreuses espèces animales sont instinctivement solitaires, en dehors de leur besoin primaire de reproduction. Le WWF a compilé une liste (non-exhaustive) des espèces animales adeptes de la distanciation sociale.  

Bruxelles, 20 avril 2020 - L’humain est un être social : nous avons beaucoup d’interactions - que ce soit au travail, dans nos activités récréatives ou à la maison. Plus que jamais, la crise du Coronavirus nous oblige à passer du temps seul.e. Dans la nature, l’auto-isolement n’est pas un concept nouveau. De nombreuses espèces animales sont instinctivement solitaires, en dehors de leur besoin primaire de reproduction. Le WWF a compilé une liste (non-exhaustive) des espèces animales adeptes de la distanciation sociale.  

 

1. Le jaguar 

Le jaguar mène une vie solitaire jusqu'à la saison des amours, où il peut s'accoupler jusqu'à 100 fois par jour ! L’animal préfère chasser seul. Il aime grimper aux arbres et attaquer ses proies par le haut. Contrairement à la plupart des autres grands félins, le jaguar aime l'eau. Il pêche parfois le poisson dans les rivières. Seul, bien entendu. 

 

2. Le léopard des neiges  

Le léopard des neiges est un prédateur solitaire, timide et furtif. Cette créature insaisissable est généralement active à l’aube et au crépuscule. Elle est capable de tuer une proie qui pèse trois fois son poids. Ce grand félin peut parcourir un territoire de plusieurs centaines de kilomètres carrés. En général, c’est uniquement lors de la saison des amours ou lorsqu’une mère s’occupe de ses petits que l’on voit plusieurs léopards des neiges ensemble.   

 

3. Le panda géant 

Ce grimpeur habile et charismatique est un animal solitaire et paisible. Le panda géant peut passer jusqu'à 14 heures par jour à se nourrir, principalement de bambous. Son odorat très développé l’aide à trouver un partenaire potentiel au printemps, ou peut être utilisé pour éviter un contact direct avec ses congénères. Comme de nombreux autres animaux solitaires, le couple doit passer du temps ensemble pendant la saison de reproduction. Après l'accouchement, les petits restent près de leur mère pendant au moins 18 mois. 

 

4. La loutre 

Le mammifère signe un retour discret en Belgique. Quelques individus ont été observés en Flandre. En Wallonie, les pièges photos du WWF ont repéré une loutre fin janvier 2020 alors que la dernière trace de l’animal remontait à 2018 !  La loutre apprécie la solitude. Elle exclut de son territoire les autres individus du même sexe.  Le territoire du mâle est plus grand et peut se superposer à ceux d’une ou deux femelles. 

 

5. Le chat forestier  

Présent dans les forêts du sud de la Belgique, le chat forestier adopte un comportement social similaire à celui de la loutre. Chaque individu marque son territoire avec des déjections ou de l’urine pour avertir les autres que celui-ci lui appartient. De cette manière, il limite les rencontres et les affrontements avec ses congénères. Les femelles s’occupent seules des jeunes et acceptent la cohabitation sur leur territoire jusqu’à leur émancipation. 

 

6. L’ours polaire 

Le grand carnivore terrestre a peu d’activités. L’ours polaire passe la plupart de ses journées autour de l'eau et de la glace. Il n'a pas peur de vivre une vie semi-solitaire et à même tendance à être anti-social. Ce comportement est mis en évidence lors du processus d’accouplement. Le mâle cherche activement une femelle à la fin du printemps et au début de l’été. Lorsqu’il a trouvé sa partenaire, le couple reste ensemble pendant une semaine avant de se séparer.  

 

7. L’orang-outan 

Célèbre pour sa fourrure rouge-orangée et son intelligence, l’orang-outan est semi-solitaire.  Il passe la majeure partie de son temps dans les arbres et se déplace rapidement de branche en branche. Plusieurs orangs-outans se rassemblent parfois dans les grands arbres fruitiers pour se nourrir. La femelle orang-outan voyage avec ses petits, qui dépendent de leur mère pendant environ sept ans.  

 

8. La tortue marine 

La tortue marine vit dans les océans depuis plus de 100 millions d’années. Elle est une formidable navigatrice et nageuse de longue distance. Elle est capable de parcourir plusieurs milliers de kilomètres. Pour s’accoupler, elle préfère interagir avec une seule autre tortue, pendant de courtes périodes. Passant une grande partie de son temps en mer, la tortue femelle laisse son nid et ses œufs se développer par eux-mêmes. Une fois les nouveau-nés sortis, ils entament un long voyage en solitaire dans l'océan où, s'ils parviennent à survivre, resteront seuls pendant de nombreuses années. 

 

9. La baleine bleue  

Le plus grand animal de la planète parcoure librement les océans du monde. Indépendante, la baleine bleue nage le plus souvent seule ou en couple. Lorsque la période d’accouplement approche, cette grande solitaire appelle à plusieurs kilomètres de distance avec des sons pouvant atteindre 188 décibels. 

Contactez-nous
A propos de WWF-Belgium

WWF-Belgium
Bd Emile Jacqmainlaan 90
1000 Brussel / Bruxelles