Les partis manquent une opportunité historique d’ancrer les objectifs climatiques dans une loi, selon le WWF.

Les partis manquent une opportunité historique d’ancrer les objectifs climatiques dans une loi, selon le WWF.

Le vote au parlement fédéral n’a pas abouti au résultat espéré. Notre pays ne s’est pas doté d’une loi spéciale climat. Une issue décevante, mais certainement pas définitive. Au cours des discussions, le WWF a pris acte des déclarations du CD&V et de l’OpenVLD, selon lesquels une loi climat n’est pas nécessaire pour remettre la politique climatique sur les rails. Après des années d’une politique climatique négligente, il est temps désormais de passer aux actes. 

Bruxelles, 28 mars 2019 – Le vote au parlement fédéral n’a pas abouti au résultat espéré. Notre pays ne s’est pas doté d’une loi spéciale climat. Une issue décevante, mais certainement pas définitive. Au cours des discussions, le WWF a pris acte des déclarations du CD&V et de l’OpenVLD, selon lesquels une loi climat n’est pas nécessaire pour remettre la politique climatique sur les rails. Après des années d’une politique climatique négligente, il est temps désormais de passer aux actes. L’ébauche de Plan national énergie climat (PNEC) que notre pays a soumis à la Commission européenne est bien trop maigre pour faire baisser les émissions de la Belgique de 35%, comme cela avait été convenu. Les partis de gouvernement ont donc encore du pain sur la planche en vue de finaliser le PNEC pour décembre 2019.

Le Plan climat national ne suffit pas. La réglementation européenne impliquait l’obligation de soumettre un plan national énergie climat. Or, il n’est pas du tout question d’intégration dans le plan. La Commission de l’UE a averti la Belgique que, avec la politique actuelle, celle-ci manquera ses objectifs pour 2030 d’au moins 21%, à moins que des mesures complémentaires suffisantes soient prises. Les mesures prises à ce jour dans le cadre du Plan national énergie climat (2021-2030) sont insuffisantes (absence de calendriers, d’objectifs, de détails).

Le prochain gouvernement devra faire mieux. Beaucoup mieux. Des dizaines de milliers de manifestants le réclament depuis des mois, de même que les plus de 214.000 signataires de l’initiative Sign for my future, et c’est aussi ce qu’attendent 85% des Belges, comme cela ressort de la 4ème enquête climat nationale menée par le service public fédéral Santé publique et Environnement fin 2017. Chaque année, à l’occasion de l’action planétaire Earth Hour, qui aura lieu samedi prochain, le WWF donne des exemples d’actions climatiques positives menées par les différents pays à travers le monde. En ce qui concerne la Belgique, nous ne pouvons que constater, année après année, l’insuffisance de notre politique climatique.

À l’occasion de Earth Hour, le WWF appelle les partis politiques à s’attaquer de toute urgence aux carences de notre Plan national, à aligner nos objectifs sur l’Accord de Paris et à prendre les mesures qui sont nécessaires pour y parvenir, le tout dans un Plan national amélioré. Ces mesures concrètes doivent figurer dans le prochain accord de gouvernement. La prochaine législature sera cruciale pour que notre pays entame la prochaine décennie sur de bons rails. Il revient aux partis qui signeront cet accord de montrer qu’ils prennent au sérieux les préoccupations des citoyens et qu’ils sont déterminés à entamer un grand mouvement de rattrapage afin de mettre la politique climatique de la Belgique sur la bonne voie.

 

Notes à la rédaction

  • Vous trouverez nos communiqués de presse et rapports sur http://www.wwf.be/presse  
  • À propos de Earth Hour : la plus grande mobilisation pour la planète et le climat dans le monde. Depuis ses débuts en 2007, dans la ville australienne de Sidney, l’action a pris une ampleur énorme : plus de 170 pays et 7.000 villes y participent, et plus de 10.400 bâtiments et monuments célèbres éteignent leurs lumières pour Earth Hour. Ce succès s’explique par la préoccupation croissante des citoyens face au changement climatique partout dans le monde, et par la nécessité urgente de travailler à des solutions. Cette action symbolique s’est muée en une plateforme où des milliers d’actions trouvent un sol fertile, depuis des pétitions jusqu’à des action de plantation d’arbres, en passant par la création de nouvelles zones protégées, l’organisation de conférences, etc. Le WWF souhaite que l’inspiration de cette heure symbolique débouche sur une mobilisation générale pour éviter la plus grande menace qui pèse sur l’humanité.
  • Le WWF est l’une des principales organisations de conservation de la nature et l’une des plus expérimentées au monde, active dans plus de 100 pays et comptant plus de 5 millions de sympathisants. Le but du WWF est de laisser une planète vivable aux générations qui nous suivront. Le WWF s’engage pour la conservation des espèces et de leur habitat : forêts, zones humides et océans. De plus, le WWF contribue à trouver des solutions contre la pollution et le gaspillage des ressources naturelles et contre le changement climatique.
  • Soutenez le travail du WWF et surfez sur www.wwf.be.

FIN

Contactez-nous
A propos de WWF-Belgium

WWF-Belgium
Bd Emile Jacqmainlaan 90
1000 Brussel / Bruxelles