L’opinion chinoise soutient l’interdiction du commerce de l’ivoire

L’opinion chinoise soutient l’interdiction du commerce de l’ivoire

Jeudi 14 décembre 2017 — Les consommateurs chinois soutiennent largement l’interdiction du commerce de l'ivoire dans leur pays. Par contre, la prise de conscience face à cette décision est encore relativement faible en Chine. C’est ce que révèle la plus grande enquête d’opinion jamais réalisée sur la consommation de l’ivoire.

Bruxelles, 12 décembre 2017 - Les consommateurs chinois soutiennent largement l’interdiction du commerce de l'ivoire dans leur pays. Par contre, la prise de conscience face à cette décision est encore relativement faible en Chine. C’est ce que révèle la plus grande enquête d’opinion jamais réalisée sur la consommation de l’ivoire.

 

L’interdiction du commerce de l’ivoire entrera en vigueur à la fin de ce mois en Chine. C’est dans ce cadre que le WWF et TRAFFIC ont organisé une vaste enquête d’opinion auprès des consommateurs de l’ivoire. Il ressort de ce sondage que cette décision bénéficie d’un large soutien au sein de l’opinion bien que de nombreux citoyens interrogés n’étaient pas au courant de ladite interdiction.

L’enquête a été réalisée par la firme indépendante d’opinion GlobeScan pour WWF et TRAFFIC. L’objectif principal était de découvrir la nature de la consommation de l’ivoire dans 15 villes chinoises très actives dans ce commerce.

Les résultats de l’enquête ont montré que l'achat de l’ivoire a chuté au cours des trois dernières années dans des villes comme Beijing et Chengdu, où la réglementation est plus stricte. C’est aussi dans ces villes que l’opinion serait plus consciente de l’interdiction du commerce de l’ivoire. Toutefois, la situation n’est pas prête de s’améliorer car l’achat de l’ivoire augmente dans des villes régionales.

 

Les résultats supplémentaires dévoilés par l’enquête :

  • Seulement 19% des consommateurs ont abordé spontanément la réglementation sur le commerce de l’ivoire ; 46% ont évoqué cette réglementation après avoir répondu aux  questions des enquêteurs.
  • 86% des personnes interrogées ont déclaré qu'elles soutiendraient cette interdiction.
  • Plus de la moitié des anciens consommateurs ont cessé d'acheter l’ivoire au cours des trois dernières années.
  • L’ivoire est beaucoup acheté par les chinois qui se rendent régulièrement à l’étranger.

En somme, cette étude s’est concentrée sur les facteurs sous-jacents qui influent sur la consommation de l’ivoire et l’attitude des populations envers l'interdiction totale du commerce de l'ivoire. Les résultats de GlobeScan ont été publiés dans le nouveau rapport de TRAFFIC et WWF : « China ivory consumption research 2017 ».

 

Une grande avancée

« En ayant pris cette décision, la Chine a fait preuve de son leadership dans une région ravagée par le commerce illégal d’animaux et de plantes sauvages. C'est une grande avancée et un engagement déterminant pour assurer un avenir aux éléphants d'Afrique. Les prochains mois seront décisifs pour que cette interdiction soit effectivement appliquée et vulgarisée », déclare Sofie Ruysschaert, expert en biodiversité du WWF-Belgique. « Nous restons convaincus que si les portes du plus grand marché légal de l'ivoire se ferment, alors nous aurons une réduction de la demande en 2018. »

Selon un rapport de TRAFFIC publié plus tôt cette année : « Revisiting Ivory Markets », le nombre d'articles en ivoire proposés sur les marchés légaux et illégaux a diminué. Une baisse des prix devrait également être enregistrée après l’annonce de cette interdiction en Chine.

« Compte tenu du rôle prépondérant que joue la Chine en Asie, nous espérons que la décision des autorités chinoises va accélérer la fermeture des marchés d’ivoire à travers le continent asiatique », note Sofie Ruysschaert. TRAFFIC et le WWF se félicitent de cette interdiction et sont disposés à aider pour sa mise en œuvre et à évaluer ses éventuelles conséquences en Chine et dans le monde.

Cette décision intervient dans un contexte où de plus en plus de chinois se tournent désormais vers le Vietnam, le Cambodge, le Laos, le Japon et le Myanmar pour acheter l’ivoire.

La Chine est la première destination pour la consommation de l'ivoire dans le monde. Les actions de la Chine couplées à celles d’autres pays ont un impact significatif sur la survie future des éléphants d’Afrique. Cette mesure pourra mieux protéger les éléphants menacés, éviter leur extinction et combattre le braconnage.

 

Pour plus d'informations:

Koen Stuyck | Porte-Parole | WWF-Belgium | koen.stuyck@wwf.be | 02 340 09 67-0499 70 86 41

 

Notes à la rédaction :

·        Nos communiqués de presse et rapports se trouvent sur https://wwf.be/fr/press/

·        Le WWF est une des plus grandes organisations internationales pour la conservation de la nature et une des plus expérimentées. Il est actif dans plus de 100 pays et compte plus de 5 millions de sympathisants dans le monde. Le but du WWF est de léguer aux générations futures une planète vivante. Le WWF œuvre pour la conservation des espèces sauvages et de leurs habitats naturels : forêts, zones humides et océans. Le WWF contribue également à trouver des solutions aux pollutions, aux gaspillages des ressources naturelles et au réchauffement climatique.

·        Soutenez le travail du WWF et surfez sur www.wwf.be.

 

FIN