Selon le WWF, des vents extrêmement secs attisent les incendies dans larégion amazonienne.

Selon les membres du WWF présents sur le terrain en Bolivie et au Brésil, des vents extrêmement secs alimentent les incendies, notamment dans les régions de Chiquitanía, de Bolivie et du Pantanal, au Paraguay, en Bolivie et au Brésil. Depuis deux semaines, des milliers de volontaires boliviens, de pompiers forestiers et degroupes de protection travaillent dans des zones protégées sans équipement de base (masques et bottes) et sans parvenir à maîtriser le feu. 

Selon les membres du WWF présents sur le terrain en Bolivie et au Brésil, les vents extrêmement secs alimentent les incendies, notamment dans les régions de Chiquitanía, de Bolivie et du Pantanal, au Paraguay, en Bolivie et au Brésil. Depuis deux semaines, des milliers de volontaires boliviens, de pompiers forestiers et degroupes de protection travaillent dans des zones protégées sans équipement de base (masques et bottes) et sans parvenir à maîtriser le feu. Un avion supertanker déployé depuis le 23 août d’une capacité de 72 000 litresd’eau n’a pas non plus été en mesure de réduire la mer de flammes. 
 

Les températures extrêmes et la sécheresse sévissent en Bolivie depuis des semaines. Dans certaineszones touchées, il n'a plus plu depuis six mois. Les vents violents rendent la saison habituelle des feuxtotalement incontrôlable pour de nombreux éleveurs de bétail et producteurs agricoles locaux. D'autresfeux viennent également du Paraguay et du Brésil. Dans certains cas, ces incendies ont  même traverséles rivières.  

Les forêts comprennent des forêts pluviales, mais aussi des forêts tropicales sèches et de la savane(Chiquitano et Chaco) et des zones humides (Pantanal). Environ 1 million d'hectares a été touché enBolivie, dont 77% de savane et 23% de forêts denses. À l'heure actuelle, près de 20% de l'ensemble del'Amazonie est déboisé. Ce qui veut dire que la forêt risque de perdre sa capacité de jouer son rôleécologique. 

En Bolivie, les changements apportés à la politique gouvernementale ont favorisé l'expansion de laproduction agricole et de la production de viande de bœuf, notamment en favorisant les exportationsde viande en Chine et en permettant l'utilisation de feux contrôlés. La déforestation est l'une desprincipales causes d'incendies dans ces régions. 

Les incendies de forêt engendrent de graves conséquences pour la biodiversité et menacent la survie dediverses espèces d'animaux et de plantes. Les dégâts causés par ces incendies augmenteront l'impact du changement climatique, avec des sécheresses et des inondations potentielles dues au manque de couverture végétale. Il y a aussi des conséquences majeures pour les familles des petits producteurs et des communautés autochtones dont les sources de revenu sont menacées. Des familles de régionsindigènes comme le Monte Verde, en Bolivie, subissent déjà les conséquences de cette situationd'urgence, où les mères et les enfants en famille d’accueil ont été évacués en raison du risque latentd’une perte de 100 000 hectares de forêt. 

Le WWF lance un appel urgent à tous les pays de la région pour qu’ils prennent davantage de mesures pouréteindre les incendies et qu’ils s’attaquent à leurs causes. Face à cette situation exceptionnellement grave, le WWF lance par ailleurs un fonds d’urgence pour l’Amazonie. 

 

L’aide collectée servira à : 

  • Soutenir les populations locales qui ont perdu leurs maisons et leurs moyens de subsistance à causedes incendies.  

  • Acheter du matériel pour les eco-gardes du parc et autres personnes combattant les incendies.  

  • Soutenir et renforcer les projets en Amazonie et dans d’autres écorégions (forêt de Chiquitano,Pantanal et Chaco), notamment: la restauration écologique des zones touchées, la gestion durabledes forêts pour améliorer les moyens locaux de subsistance, la création et l’expansion d’airesprotégées et la collaboration avec les communautés pour mettre en œuvre de nouvellestechnologies pour la surveillance des espèces et la protection des forêts. 

  • Et enfin pour soutenir la protection à long terme des forêts ainsi que soutenir la lutte contre ladéforestation. 

Lire aussi : La foret amazonienne brûle mais le president Bresilien fuit ses responsabilites declare le wwf 

Soutenez le fonds d'urgence : J’aide l’Amazonie

Contactez-nous
A propos de WWF-Belgium

WWF-Belgium
Bd Emile Jacqmainlaan 90
1000 Brussel / Bruxelles