Selon le WWF, la décision du gouvernement Trump s’avère profondément égoïste

Jeudi 1 juin 2017 — Une fois encore, Trump se soustrait à ses responsabilités internationales. Notre gouvernement, tout comme ses partenaires européens, se doit maintenant de dénoncer cette action inacceptable du gouvernement des États-Unis, et mettre en évidence les conséquences économiques et diplomatiques déplorables de cette décision.

Bruxelles, 1 juin 2017 - Une fois encore, Trump se soustrait à ses responsabilités internationales. Notre gouvernement, tout comme ses partenaires européens, se doit maintenant de dénoncer cette action inacceptable du gouvernement des États-Unis, et mettre en évidence les conséquences économiques et diplomatiques déplorables de cette décision.

« En ces instants critiques, il est essentiel que l'Europe s’impose à nouveau comme leader en matière de lutte contre le changement climatique. Il est de son devoir de se mettre en quête de partenaires au sein des États américains, des villes, des entreprises et auprès des citoyens. Afin de réaffirmer l'importance de l’Accord sur le climat, nous devons également établir de nouveaux partenariats stratégiques avec des pays comme la Chine et l'Inde », explique Olivier Beys, expert Climat et Énergie au WWF-Belgique.

 

En effet, les deux pays font mieux que prévu en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de climat. À l'heure actuelle, le Premier ministre indien Modi a justement entamé sa tournée en Europe tandis que se déroule ce vendredi 2 juin le Sommet UE-Chine à Bruxelles. « Nos dirigeants doivent saisir ces moments uniques pour ancrer une ambition climatique partagée avec ces pays. Il s’agirait d’un signal très fort si l'Europe proposait de renforcer ses plans climatiques d'ici 2030 pour qu’ils répondent aux tendances économiques actuelles et aux objectifs de l'Accord sur le climat », conclut Olivier Beys.

 

Published with Prezly