Une lettre ouverte demande aux dirigeants nationaux et européens d'investir dans un avenir sain

Une lettre ouverte demande aux dirigeants nationaux et européens d'investir dans un avenir sain

Le WWF et d'autres ONG envoient une lettre ouverte aux dirigeants européens et nationaux. Dans ce courrier, nous demandons d'élaborer des plans de relance qui protègent la santé des citoyens européens, mais qui nous mettent également sur la voie d'une transition économique durable et sécurisée. Le statu quo n'est plus une option.

Bruxelles, le 24 avril 2020 - Maintenant que les discussions sur les stratégies de sortie de la crise du Coronavirus et les plans de relance économique sont sur la table des gouvernements belge et européen, le WWF, en collaboration avec d'autres ONG, a envoyé une lettre ouverte aux dirigeants européens et nationaux. Dans la lettre, nous demandons d'élaborer des plans de relance qui protègent la santé des citoyens européens, mais qui nous mettent également sur la voie d'une transition économique durable et sécurisée. Le statu quo n'est plus une option. Parallèlement à cette lettre (voir ci-dessous),une pétition en ligne est lancée en Europe pour souligner les demandes des citoyens pour un avenir sain, plus vert et équitable pour tous.

 

LETTRE OUVERTE AUX DIRIGEANTS EUROPEENS ET DES GOUVERNEMENTS NATIONAUX:

"IL EST TEMPS D’INVESTIR DANS UN AVENIR SAIN. IL EST TEMPS POUR UNE RELANCE VERTE ET EQUITABLE."

Nous appelons les dirigeants européens et nationaux à faire face à la crise sans précédent causée par la pandémie de Covid-19 avec solidarité, courage et innovation.

En cette période de crise, qui met en péril la vie de nombreuses personnes et qui met à l'épreuve les moyens de subsistance des populations, il est essentiel que nos dirigeants apportent une réponse forte. Nous saluons donc les plans visant à fournir des ressources importantes pour faire face à l'urgence sanitaire, lutter contre le chômage et soutenir les petites entreprises européennes. Cependant, il en faudra plus.

Des millions d'Européens aspirent à la fin de l'isolement, à retrouver leur famille et leurs proches et à reprendre le travail. Cependant, nous ne voulons pas revenir au « business as usual », à un modèle économique qui accroît les inégalités sociales, met en danger notre santé et entraîne l'effondrement du climat et de la nature. Au lieu de cela, nous pensons que le moment est venu d’amorcer une transition radicale et de rendre nos économies plus vertes, plus justes et plus résistantes aux chocs futurs.

Alors que la priorité immédiate est de répondre à l'urgence de santé publique, des plans de relance devront être élaborés pour relancer l'économie, créer des millions d'emplois et soutenir les personnes - en particulier les plus vulnérables - dans ces situations difficiles. La façon dont nous réagirons à la crise déterminera si nous réussissons ou échouons dans la lutte contre le changement climatique, la perte de la nature, la pollution généralisée et les inégalités, et si nous créons des avantages pour la santé pour tous. L'UE et ses gouvernements doivent donc faire preuve de leadership et de clairvoyance en dirigeant les citoyens et en stimulant les investissements pour accélérer la transition vers une économie juste, résiliente et durable, tout en encourageant le Green Deal européen à faire encore plus.

Nous appelons les dirigeants politiques à développer une reprise durable européenne et nationale globale. Cela signifie notamment:

- Des politiques renforcées pour lutter contre le changement climatique et la perte de biodiversité au niveau de l'UE et des États membres aux niveaux national et international, en renforçant et en poursuivant la mise en œuvre des objectifs, ainsi que des stratégies et des lois annoncées dans l'accord vert européen;

- Dans les secteurs bas carbone et autres secteurs potentiellement polluants comme l'agriculture intensive, accompagner les entreprises aux objectifs environnementaux et climatiques. Il ne faut pas accorder d'aide aux industries non viables ou polluantes qui n'ont pas d'avenir dans l'économie de demain. Les aides d'État, les prêts, les subventions et les autres aides directes ou indirectes aux entreprises doivent répondre à des conditions strictes, contrôlées et appliquées par l'UE, et se concentrer sur des initiatives durables et la création d'emplois durables;

- La création d'un fonds de relance vert complet, soutenu par tous les instruments financiers européens disponibles (y compris le CFP - cadre financier pluriannuel - et ses programmes de dépenses, de nouveaux fonds, l'utilisation du mécanisme européen de stabilité et l'exploration des «euro-obligations» pour financer la relance verte et juste de l'économie. Ces interventions devraient être basées sur des principes établis tels que la transparence, la responsabilité et les solutions conduites par les gouvernements locaux;

- Les investissements publics et privés pendant la reprise devraient être guidés par la taxonomie de l'UE pour accélérer le passage des secteurs polluants aux secteurs verts; de même, la Banque européenne d'investissement doit aligner sa politique de prêt sur les objectifs du Green Deal européen d'ici fin 2020; De plus, les politiques de financement durable doivent être accélérées et une taxonomie des pratiques non durables doit être exclue;

- Tous les plans de relance doivent placer le bien-être des personnes au centre de la crise, fournir des avantages sociaux et protéger les droits des travailleurs grâce à une «transition juste pour tous».

 

Nous soutenons les nombreux appels à la reprise verte qui ont fleuri à travers l'Europe: par 13 gouvernements européens, des membres du Parlement européen, le Club de Rome, des scientifiques, des ONG, 200 représentants du monde des affaires et de la politique, des sociétés énergétiques et bien d'autres plus. Le Conseil européen a également appelé l'UE à élaborer un plan de relance économique intégrant la transition verte. Nous ajoutons notre voix aux leurs.

 

Lien vers le texte original (en anglais) et la listes des signataires.

 

 

 

Contactez-nous
A propos de WWF-Belgium

WWF-Belgium
Bd Emile Jacqmainlaan 90
1000 Brussel / Bruxelles